Photolux 2018

Vous êtes ici

En attendant le retour de la biennale en 2019, Photolux nous offre une édition 2018 très respectable. Le festival dédié au huitième art accueillera dans sa version réduite des œuvres d'artistes de renommée internationale, des concours, des ateliers, des lectures de portfolio et des conférences ouvertes à tous. Comme d'habitude, seront exposées, entre autres, les photos primées des éditions 2018 du "World Press Photo" et du "Prix Leica Oskar Barnack", deux des prix photographiques les plus prestigieux au monde. En plus des expositions, il y aura aussi des moments de formation, avec des ateliers (en collaboration avec Canon Academy) et des lectures de portfolio avec des experts internationaux, et pour une analyse approfondie, avec des conversations consacrées à la photographie et, en particulier, au auteurs. Deux lieux d’exposition pour cette édition se dérouleront du 18 novembre au 9 décembre: les salles monumentales du Palazzo Ducale et de la Chiesa dei Servi.

World Press Photo - Rolando SchmeidtLucca, et Photolux en particulier, a été confirmé pour la 14e année consécutive parmi les lieux d’exposition de la "World Press Photo",

le prix dédié au photojournalisme le plus prestigieux du monde. Pour l'édition de cette année, plus de 73 000 photos ont été soumises par plus de 4500 photographes représentant 125 pays différents au jury international. Le Vénézuélien Ronaldo Schemidt de l'Agence France Presse remporte le premier prix, photo de l'année, avec la photo d'un garçon en fuite, enveloppé dans les flammes, lors d'une manifestation en mai 2017 contre le président Nicolás Maduro. à Caracas. Parmi les photographes récompensés, cinq Italiens: Giulio Di Sturco, Luca Locatelli, Alessio Mamo, Francesco Pistilli et Fausto Podavini. Leurs clichés, ainsi que de nombreux autres, seront tous exposés au Palazzo Ducale.

De son côté, l’Église des Serviteurs accueillera l’exposition qui présentera les photos des gagnants et des finalistes du "Leica Oskar Barnack Award 2018".

Ce prix est réservé aux photographes professionnels qui, avec leur objectif, ont réussi à capturer et à exprimer la relation entre l'homme et l'environnement. Le vainqueur de cette année est le Belge Max Pinckers avec la série de plans intitulée "Red Ink", dédiée à un reportage réalisé par le photographe pour le New Yorker sur la propagande anti-américaine en Corée du Nord. Outre ses photographies, vous pourrez admirer les photos de Mary Gelman, lauréate dans la catégorie "Nouveau venu" et des 10 finalistes du prix: Ernesto Benavides, Vanja Bucan, Turi Calafato, Daniel Chatard, Stephen Dock, Samuel Gratacap, Sthéphane Lavoué, Elsa Stubbe , Christian Werner, Kechun Zhang.

"Tokyo Tsukiji" présente des photos de Nicola Tanzini, errant depuis deux ans autour de Tokyo, habitant Tsukiji, le plus grand marché au poisson du monde, démantelé dans l'attente de trouver un nouvel emplacement.

Dans "Fantasia", le jeune photographe italo-marocain Karim El Maktafi décrit une tradition marocaine ancienne qui la raconte avec un regard contemporain: il s'agit de "Fantasia", également appelé jeu de poudre noire ou "Tbourida", sport marocain traditionnel somptueux exposition qui célèbre l'union entre l'homme et son cheval. L'exposition est organisée par le jeune collectif Kublaiklan.

Avec "After the flood", Joakim Kocjancic présente, pour la première fois, les communautés de Cardoso et des régions environnantes durement touchées par les inondations de 1996, redécouvertes 20 ans après la catastrophe et peut-être, au fil du temps, plus conscientes de la risques toujours présents. Les photographies nous donnent une impression de lieu intemporel ou peut-être d'un temps suspendu entre ce siècle et l'autre. C’est certainement le premier travail sur l’inondation de 1996 sans images de destruction et de reconstruction. Il n'y a pas d'histoires de ces jours, mais le souvenir s'est finalement levé de nombreuses années plus tard.

Créée en collaboration avec Neapolis.Art, avec le soutien de Canon Italia, "Scatta la notizia" est une initiative de responsabilité sociale qui en est à sa deuxième édition cette année. Les protagonistes sont des étudiants âgés de 14 à 18 ans de l'institut Francesco Morano di Caivano (Naples). Les garçons ont eu l'occasion de documenter l'environnement dans lequel ils vivent et de raconter, à travers l'objectif, la beauté et les défauts de leur environnement.

"Simultaneous, faces of the contemporary" est enfin un concours ouvert à tous, professionnels et amateurs, dédié à la culture de l'image, conçu et promu par Rufus Photo Hub et FPmag avec le soutien de Fotofabbrica et Photolux. Les 23 clichés du photographe gagnant seront exposés lors de Photolux 2018.

Les ateliers et les lectures de portfolio commencent les 24 et 25 novembre. avec Guia Besana et son "Staged Photography & Fiction", au cours duquel les participants exploreront les différentes déclinaisons de la "mise en scène" photographique. "Personal Stories", prévue les 1er et 2 décembre, verra Carla Kogelman travailler pour expliquer comment créer et raconter ses histoires à travers la photographie. Dans le même temps, Simona Ghizzoni animera le "Portrait documentaire", consacré notamment à l'utilisation du portrait dans la photographie documentaire. L'événement se poursuit les 8 et 9 décembre avec les couples Paolo Verzone et Azzurra Immediato, enseignants du "Cabinet Fantastique: lumière appliquée au portrait et à l'esthétique de l'illusion photographique". Dans le même week-end, la série d'ateliers Francesco Pistilli se termine par "Instagram et les médias sociaux pour les conteurs visuels". Le cours portera sur toutes les conditions nécessaires pour être concurrentiel sur le marché de la photographie et de la communication visuelle pour les réseaux sociaux.

Le week-end des 24 et 25 novembre, il y aura également de la place pour lea lectures du portfolio, par Bruno Cattani

et organisé en collaboration avec l'espace de photographie San Zenone à Reggio Emilia. Quinze experts impliqués et deux nouvelles collaborations importantes, avec "Amica.it" et avec la "Luz del Norte" de Mexico, récompensant les deux meilleurs portefeuilles exposés au cours des deux jours.

Parlez-en. Deux week-ends consacrés aux conversations sur la photographie, qui se dérouleront dans l'auditorium de San Micheletto les 24 et 25 novembre et les 8 et 9 décembre. Comme d'habitude, présentations de livres et réflexions avec les auteurs. Entre autres, il y aura Gianni Berengo Gardin, Nicola Tanzini, Martino Marangoni, Marcel Fortini et aussi de jeunes talents comme Tomaso Clavarino et Ilaria Di Biagio + Pietro Vertamy.

Il sera possible de visiter les expositions tous les jours de 10h à 19h30. Le billet complet pour accéder à toutes les expositions coûte 12 euros, réduit à 10 euros pour les moins de 18 ans, les groupes d'au moins 10 personnes et les visiteurs du Desco. Pour l'accès au Palais des Doges uniquement, le coût est de 10 euros, tandis que pour l'Église des Serviteurs de 5. Réduit à 5 euros pour tous les élèves des écoles primaires et secondaires.

Pour plus d'informations, visitez le site Web www.photoluxfestival.it

Mardi, 13 novembre 2018
Photolux 2018